Image d'un camion

Amiante

Amiante - Nos formules :

Formez vous au retrait de l’amiante en toute sécurité

On vous propose des formules tout compris en centre de formation ou directement chez vous

amiante

Amiante en détails

Pour votre formation vous allez bénéficier :
  • D’une équipe de secrétaires et formateurs bienveillants à votre écoute
  • De formations tout compris en centre de formation ou directement chez vous
  • D’un livret de formation en version numérique ou papier
  • De matériels pédagogiques récents et représentatifs de la réalité
On peut vous aider au financement :

CPF : Utilisez vos droits CPF pour financer la totalité ou une partie de votre permis en fonction du montant que vous avez. Allez directement sur moncompteformation.gouv pour lancer la démarche ou contacte nous pour vous aider.

Pôle emploi : Si vous êtes demandeur d’emploi vous pouvez bénéficier d’aides pour financer la totalité ou une partie de votre formation.


AGEFIPH : si vous avez un statut reconnu handicapé, vous pouvez bénéficier d’aides pour financer la totalité ou une partie de votre formation.

FONGECIF : les salariés peuvent bénéficier d’une aide à la formation qui a l’avantage de prendre en charge le salaire durant la formation mais la démarche est longue (environ 6 mois).

OPCO : Les entreprises peuvent utiliser leur budget formation avec ou sans subrogation de paiement.

Payez en plusieurs fois sans frais : Nous vous proposons d’étaler le paiement de votre permis en plusieurs fois sans frais 

En savoir plus :

La formation amiante permet de réaliser des interventions sur des matériaux ou appareils susceptibles de libérer des fibres d'amiante, dites de « Sous-section 4 » ou de réaliser des travaux de retrait et d’encapsulage de l'amiante, dits de « Sous-section 3 ».De connaître et comprendre les objectifs de la réglementation amiante (arrêter du 23 février 2012), d’anticiper les conséquences pratiques sur les projets de rénovation/réhabilitation ou entretien/maintenance. Savoir évaluer la conformité à la réglementation des rapports de repérage et de connaître les moyens à mettre en œuvre pour les opérations de retrait et encapsulage.

Quelque soit le corps de métier, ces formations obligatoires doivent être suivies aussi bien par les salariés que par les travailleurs indépendant et par les employeurs qui encadrent un chantier ou réalisent eux-mêmes les travaux. Les entreprises chargées des travaux de retrait et de confinement « sous section 3 » doivent en plus de la formation obtenir une certification auprès des organismes certificateurs accrédités.

Il s’agit d’une démarche lourde et couteuse, nous pouvons vous aider à la mettre en place mais le volume à traiter sera décisif pour juger de la pertinence de sa mise en place. Les entreprises travaillant à proximité de produits amiantés « sous section 4 » doivent suivre une formation adaptée à la nature des risques rencontrés.

Cette démarche n’entraine pas de certifications ou agrément supplémentaire. Le contenu de la formation est libre ainsi que sa durée. Nous pouvons réaliser ces formations directement dans votre entreprise ou sur nos sites de formations.

Le CFPR vous propose les formations suivantes :
Sous-section 3 : Retrait et démolition
Sous-section 4 : Intervention et de déposes ponctuelles

tableau

Jusqu’en 2012, deux types d’amiante étaient caractérisés.

  • L’amiante friable : flocages, calorifugeages, etc …
  • L’amiante liée (dite non friable) :amiante-ciment (fibre ciment), dalles vinyle amiante, etc. ..


Les analyses de la campagne META (Microscopie Electronique à Transmission Analytique), lancée en 2009 par l’état, ont démontré que les niveaux d’empoussièrement lors de certaines opérations de retrait de matériaux non friables sont aussi élevés que lors des opérations de retrait de matériaux friables, même en cas de technique de construction ou de démontage. Deux raisons principales à cette affirmation :
1. Dégradation dans le temps des matériaux non friables (ex : toiture en amiante-ciment)
2. Techniques de retrait d’autant plus agressives que le matériau amianté est solidaire de son support

Désormais, on ne distingue plus amiante friable et amiante non friable
Il y a alors nécessité d’une nouvelle approche réglementaire : Les mesures de prévention doivent être fondées sur les niveaux d’empoussièrement au lieu d’être déterminés par l’état initial du matériau.

La valeur de ces niveaux d’empoussièrement est définie sur la base des résultats de la campagne META .Ces niveaux d’empoussièrement orientent les modes opératoires à suivre par les entreprise en fonction de chaque travail à mettre en place.

Le niveau d’empoussièrement :

Pour l’évaluation des risques, l’employeur estime le niveau d’empoussièrement correspondant à chacun des processus de travail et les classes selon trois niveaux. Ces niveaux sont fixés en comparaison de la valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP)
La VLEP est la concentration moyenne en fibres d’amiante, sur huit heures de travail. Elle ne doit pas dépasser 100 fibres par litre (jusqu’au 1er juillet 2015).Elle est contrôlée dans l’aire inhalé par le travailleur.

Aucun report de la date d’entrée en vigueur de la VLEP de 10 fibres par litre n’est cependant envisagé. Mais pour assurer une cohérence des textes, les niveaux d’empoussièrement ne seront plus définis par une formule à partir de la VLEP et des facteurs de protection, mais seront fixés à :

Niveau 1 : C < 100 F/l
Niveau 2 : 100 < C < 6000 F/l
Niveau 3 : 6000 F/l < C < 25000 F/l

Une circulaire doit paraître prochainement pour expliciter les moyens de respecter la VLEP de 10 F/l (moyenne sur 8h) selon le niveau d’empoussièrement attendu, tels que défini ci-dessus.

Téléchargements