Camion

FIMO Marchandises

FIMO Marchandises - Nos formules :

Recyclez vous sur les différents aspects de la règlementation et de la conduite et toute convivialité

On vous propose une formule tout compris sans surprises et des dates régulières

Cette formation peut être réalisée en centre de formation ou en Intra

FIMO Marchandises en détails

Pour votre formation vous allez bénéficier :
  • Pour votre formation vous allez bénéficier :
  • D’une équipe de secrétaires et de formateurs bienveillants à votre écoute
  • D’une inscription en ligne ou en agence

 

  • D’une piste privée sur place pour la formation plateau
  • D’un livret de suivi numérique pour gérer la formation
  • De camions récents en boite automatique et en boite mécanique
  • De cours de conduite sans limite pour avoir une conduite sure et efficace
  • Notre auto-école est labellisée c’est un gage de qualité supplémentaire
On peut vous aider au financement :

CPF : Utilisez vos droits CPF pour financer la totalité ou une partie de ton permis en fonction du montant que vous avez. Allez directement sur moncompteformation.gouv (lien hypertexte) pour lancer la démarche ou contacte nous pour t’aider.

Pôle emploi : Si vous êtes demandeur d’emploi vous pouvez bénéficier d’aides pour financer la totalité ou une partie de votre formation.


AGEFIPH : si vous avez un statut reconnu handicapé, vous pouvez bénéficier d’aides pour financer la totalité ou une partie de votre formation.

FONGECIF : les salariés peuvent bénéficier d’une aide à la formation qui a l’avantage de prendre en charge le salaire durant la formation mais la démarche est longue (environ 6 mois).

OPCO : Les entreprises peuvent utiliser leur budget formation avec ou sans subrogation de paiement.

Payez en plusieurs fois sans frais : Nous vous proposons d’étaler le paiement de votre permis en plusieurs fois sans frais 

En savoir plus :

La formation FIMO permet d’utiliser professionnellement son permis C1,C ou CE sauf exemptions. La responsabilité de la FIMO est assurée par l'employeur. Les contrôles sont effectués par la DREAL. L'obtention de la FIMO est prouvée par la carte de qualification du conducteur.

Les conducteurs ayant obtenu un titre professionnel de conducteur routier sont dispensés de FIMO. Les conducteurs pouvant prouver une activité de conduite professionnelle avant le 10 septembre 2009 sont dispensés  de FIMO si ils n’ont pas eu d’interruption de plus de 10 ans de conduite. La FIMO doit être réactualisé tous les 5 ans par une FCO. La FIMO est perdue au terme de 10 ans sans conduite.

La FIMO est une formation qui se déroule sur 4 semaines consécutives en temps plein. Les absences (maxi 1,5 jour) doivent être récupérées sur une session ultérieure au-delà la FIMO ne peut pas être délivrée.

  La FIMO inclue 9H00 de conduite et une heure de manœuvre.

LA FIMO intègre du perfectionnement à la conduite, de la  prévention des accidents du travail en circulation et à l’arrêt, l’application des réglementations du transport, de la circulation et du travail, le  Comportement au poste de travail, le Respect des règles de chargement et la  Connaissance de l’environnement économique et social du transport routier le comportement général contribuant au développement de la qualité de service.

LES EXEMPTIONS

Article R3314-15 Les obligations relatives à la formation professionnelle initiale et continue des conducteurs ne s'appliquent pas aux conducteurs :

1° Des véhicules dont la vitesse maximale autorisée ne dépasse pas 45 kilomètres-heure ;

2° Des véhicules affectés aux services des forces armées, des services de la sécurité civile, des forces responsables du maintien de l’ordre public et des services de transport d’urgence en ambulance ou placés sous le contrôle de ceux-ci, lorsque le transport est effectué aux fins des tâches qui ont été assignés à ces services ;

3° Des véhicules subissant des tests sur route à des fins d'amélioration technique, de réparation ou d'entretien et des véhicules neufs ou transformés non encore mis en circulation ;

4° Des véhicules utilisés dans des situations d'urgence ou affectés à des missions de sauvetage, y compris les véhicules utilisés pour le transport non commercial d’aide humanitaire ;

5° Des véhicules utilisés lors des cours ou examen de conduite en vue de l'obtention d'un permis de conduire ou dans le cadre de la formation professionnelle prévue au présent article, pour autant qu’ils ne soient pas utilisés pour le transport commercial de marchandises ou de voyageurs ;

6° Des véhicules utilisés pour le transport non commercial de voyageurs ou de biens ;

7° Des véhicules transportant du matériel, de l'équipement ou des machines destinés à être utilisés dans l'exercice du métier de leur conducteur, à condition que la conduite du véhicule ne constitue pas son activité principale ;

8° Qui suivent une formation réalisée en situation de travail, en alternance ou dans le cadre d’un contrat de formation ou d’une convention liée à une période de formation en milieu professionnel ou à un stage, en vue de l’obtention d’un permis de conduire ou dans le cadre de la formation professionnelle prévue au présent chapître, à condition qu’ils soient accompagnés par un tiers titulaire de la carte de qualification de conducteur ou par un enseignant titulaire de l’autorisation prévue à l’article L212-1 du code de la route, pour la catégorie du véhicule utilisé ;

9° Des véhicules pour la conduite desquels un permis de conduire de la catégorie D ou D1 est requis, conduits sans passager entre un centre de maintenance et le plus proche centre opérationnel utilisé par le transporteur, à condition que le conducteur soit un agent de maintenance et que la conduite du véhicule ne constitue pas son activité principale ; 10° Des véhicules dont la conduite a lieu sur les chemins ruraux au sens de l’article L161-1 du code de la voirie routière, aux fins de l’approvisionnement de la propre entreprise des conducteurs, lorsque ceux-ci ne proposent pas de services de transport, et à condition que la conduite du véhicule ne constitue pas leur activité principale ;

11° Des véhicules utilisés, ou loués sans chauffeur, par des entreprises d’agriculture, d’horticulture, de sylviculture, d’élevage ou de pêche, pour le transport de marchandises dans le cadre de leur activité professionnelle spécifique, à condition que la conduite du véhicule ne constitue pas l’activité principale du conducteur et que ces véhicules soient utilisés autour du lieu d’établissement de l’entreprise dans la limité d’un rayon maximal fixé par arrêté conjoint du ministre chargé de la sécurité routière et du ministre chargé des transports

12° Des véhicules circulant exclusivement sur des routes qui ne sont pas ouvertes à l'usage public.

Téléchargements