CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE LA ROUTE

FORMATION TRANSPORT
"DEVENIR UN PROFESSIONNEL DE LA ROUTE"

SÉLECTIONNEZ UNE RUBRIQUE POUR ACCÉDER AU CONTENU SOUHAITÉ

Retour haut de page
Formation conducteur de Taxi

CERTIFICAT DE CAPACITÉ PROFESSIONNELLE DU CONDUCTEUR DE TAXI

La formation taxi prépare à l’examen CCPCT (Certificat de Capacité Professionnelle du Conducteur de Taxi). Une fois le certificat de capacité professionnelle obtenu, la préfecture délivre la carte professionnelle de conducteur de taxi.

La durée de formation et le nombre de participants ne sont pas règlementés. Traditionnellement la formation complète est d’une durée de 6 à 7 semaines pour un maximum de 15 participants environ . Il est possible de se former qu’a certains modules et de passer les autres en candidats libres. Cette solution est moins onéreuse mais le taux d’échec est élevé. En cas d’échec il faut attendre une autre session d’examen avec un délai d’attente important. Les dates d’examen sont fournies par la préfecture ou la chambre des métiers. La date limite d’inscription est également fournie par ces services. La formation reste toutefois trop courte pour préparer efficacement à l’option d’anglais sans un solide niveau de base.

Illustration de taxi

Illustration de taxi

L’examen TAXI est régi par l’arrêté du 3 mars 2009. Le CCPCT est un examen en deux parties (nationale et départementale), comportant des épreuves théoriques et pratiques. La partie nationale est décomposée en 2 UV. Ces épreuves peuvent être passés partout en France. LES UV 3 et 4 sont à portée départementale notation de chaque épreuve est indépendante. Il faut valider les UV 1 2 et 3 pour pouvoir passer l’UV 4 . Il est possible de valider l’UV 3 et 4 dans plusieurs départements.

L’examen départemental n’est valable que dans le département dans lequel exerce le chauffeur de taxi. Pour pouvoir exercer dans un autre département, il faut repasser la partie départementale de l’examen dans le département désiré.

MODALITÉS D'INSCRIPTION

Pour s’inscrire à l’examen il faut au moins deux mois avant la date du début de la session adresser un formulaire d'inscription au préfet du département dans lequel il souhaite passer les épreuves, ou au préfet de police dans sa zone de compétence, accompagné des pièces suivantes :

― un certificat médical par un médecin agrée.
― une photocopie du permis de conduire de catégorie B en cours de validité et dont le nombre maximal de points n'est pas affecté par le délai probatoire.
― une photocopie de l'attestation d'obtention de l'unité d'enseignement « prévention et secours civiques de niveau 1 » délivrée depuis moins de deux ans au moment du dépôt du dossier ou de la formation SST (1 mois mini avant la date d’examen).
― le paiement du droit d'examen fixé non remboursé en cas d’absence
― pour les personnes non ressortissantes d'un Etat membre de l'Union européenne ou d'un Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen, un titre de séjour l'autorisant à exercer une activité professionnelle en France ;
― une photocopie de la carte nationale d'identité ou du passeport en cours de validité ;
― une copie ou un extrait d'acte de naissance ;
― quatre photographies d'identité récentes ;
― trois enveloppes timbrées libellées au nom et à l'adresse du candidat.

En outre, les candidats ayant déjà validé une ou plusieurs unités de valeur de l'examen du certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi doivent fournir une copie des attestations de réussite correspondantes.

LE DÉTAIL DES ÉPREUVES

L'unité de valeur n° 1 (UV1) se compose de deux épreuves :

1° Une épreuve de réglementation générale relative aux taxis et aux transports particuliers de personnes, destinée à évaluer les connaissances des candidats sur la réglementation nationale spécifique aux taxis et celles applicables aux activités auxquelles ils sont susceptibles de participer. Elle est composée d'un questionnaire à réponses courtes comprenant cinq questions (notées sur dix points) et d'un questionnaire à choix multiples comprenant dix questions (notées sur dix points). Elle est affectée d'un coefficient quatre.
Toute note inférieure à huit sur vingt est éliminatoire.

2° Une épreuve de sécurité routière, destinée à évaluer la connaissance des candidats en matière de code de la route. Elle est composée d'un questionnaire à réponses courtes comprenant deux questions (notées sur cinq points) et d'un questionnaire à choix multiples comprenant quinze questions (notées sur quinze points). Elle est affectée d'un coefficient trois.
Toute note inférieure à huit sur vingt est éliminatoire.

L'unité de valeur n° 2 (UV2) se compose de trois épreuves, dont une est optionnelle :

1° Une épreuve de français, destinée à évaluer la connaissance de la langue française par les candidats. Elle se compose d'une dictée de dix à quinze lignes du niveau du collège et d'exercices de définitions de mots ou d'expressions. Elle est affectée d'un coefficient deux.

2° Une épreuve de gestion, destinée à évaluer les connaissances des candidats sur des notions de base centrées sur l'activité du taxi relatives au droit des sociétés, à la fiscalité, à la comptabilité et au droit social. Elle comporte un questionnaire à choix multiples comprenant quinze questions ainsi que cinq questions ouvertes appelant une réponse brève (cinq lignes maximum) et demandant éventuellement des calculs simples. Ces vingt questions sont notées chacune sur un point. L'épreuve est affectée d'un coefficient trois.
Toute note inférieure à cinq sur vingt est éliminatoire.

3° Une épreuve écrite optionnelle d'anglais. Elle se compose d'un questionnaire à choix multiples. Tout point supérieur à dix sur vingt est pris en compte dans le calcul de la moyenne de l'unité de valeur. Elle est affectée d'un coefficient un.

L'unité de valeur n° 3 (UV3) de portée locale se compose de deux épreuves :

1° Une épreuve de réglementation locale, destinée à évaluer les connaissances des candidats sur la réglementation des taxis dans son département. Elle consiste en cinq questions à réponses courtes et quinze questions à choix multiples selon un programme fixé par un arrêté préfectoral. Elle est affectée d'un coefficient un.
Toute note inférieure à huit sur vingt est éliminatoire.

2° Une épreuve écrite d'orientation et de tarification, destinée à évaluer l'aptitude des candidats à lire et à interpréter une carte routière, choisir un itinéraire et appliquer un tarif réglementé à partir d'un modèle et d'une marque de carte fixés par un arrêté préfectoral. Elle consiste, au choix du jury, de manière exclusive ou cumulative, à établir des itinéraires entre deux points figurant sur une carte, à remplir des cartes muettes, à appliquer le tarif réglementé à partir d'exercices. La durée totale de cette épreuve ne peut être supérieure à 90 minutes. Le programme est fixé par un arrêté préfectoral. L'usage de la calculatrice est interdit. L'épreuve est affectée d'un coefficient un.
Toute note inférieure à huit sur vingt est éliminatoire.

L'unité de valeur n° 4 (UV4) de portée locale se compose d'une épreuve de conduite et de comportement :

1° La partie « conduite sur route », notée sur quatorze points, est destinée à évaluer les capacités du candidat à effectuer une course en utilisant les équipements spéciaux prévus à l'article 1er du décret du 17 août 1995 modifié susvisé en situation de conduite. Elle consiste en une mise en situation pratique de transport de personnes et de leurs bagages au moyen d'un véhicule doté d'un dispositif de doubles commandes. Le jour de l'examen, le candidat doit disposer d'un véhicule doté de ces équipements, l'usage d'un dispositif de guidage par satellite est interdit. La destination est tirée au sort par le candidat parmi une liste déterminée d'avance par le jury.
Toute intervention de l'examinateur sur le dispositif de double commande ou sur le volant de direction entraîne l'arrêt de l'épreuve et l'ajournement du candidat.

2° La partie « étude du comportement », notée sur six points, est destinée à évaluer la capacité d'accueil et le sens commercial du candidat. Elle consiste, à l'occasion de la mise en situation pratique prévue à l'alinéa précédent, à apprécier l'aptitude du candidat à exercer la profession de conducteur de taxi.
Ces parties sont notées conformément à la fiche de notation figurant à l'annexe 3 du présent arrêté.
L'épreuve est affectée d'un coefficient un.

Sur demande du candidat, un représentant de son centre de formation, ou, dans le cas d'un candidat libre, une personne de son choix titulaire du permis de conduire de la catégorie B peut être présent lors de cette épreuve. Cet accompagnateur s'installe à l'une des places à l'arrière du véhicule. Son attitude doit être empreinte d'une totale neutralité et il ne peut en aucun cas intervenir ou gêner le bon déroulement de l'épreuve sous peine d'entraîner son annulation.

Dans nos formations nous n’abordons pas l’option Anglais. Selon le niveau de départ de la personne il est pertinent de s’y présenter ou pas mais la formation est trop courte pour faire évoluer suffisamment le niveau de l’élève.

Les examens UV 1 2 et 3 sont effectués sur la même journée. Le résultat de chaque UV est indépendant. Il faut être admis au 3 premiers UV pour accéder à l’UV4
Chaque épreuve est noté sur 20 points

Barêmes notation

L’obtention du CCPCT est valable à vie mais pour rester utilisable la formation doit être revalidée par une visite médicale tous les 5 ans et par un recyclage de 16 heures. Si le recyclage ou la visite médicale n’a pas été effectué , on ne peut pas exercer mais on ne perd pas le bénéfice du diplôme. Cette formation peut être fractionnée en un maximum de 4 périodes. La formation porte sur un rappel des éléments de la profession taxi et sur les éventuelles évolutions. A la fin de la formation une attestation de formation est délivrée.